Corsica Nature

oiseaux,mammifères,poissons,réptiles,amphibiens, forum Hermanni de CORSE,végétaux
 
AccueilPortailGalerieFAQRechercherCalendrierS'enregistrerConnexion

Sujets similaires
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» La pêche de nuit en bateaux (CORSE)
Ven 1 Déc - 17:12 par murphi6666

»  Daiwa Tanacom 1000 E
Lun 9 Oct - 0:00 par murphi6666

» Déformation de la langue Française
Mar 5 Sep - 18:37 par murphi6666

» http://www.despoissonssigrands.com/
Jeu 17 Aoû - 18:22 par murphi6666

» Cdiscount (a lire)
Mer 19 Juil - 12:53 par murphi6666

» Les cigognes de Marrakech
Dim 9 Juil - 19:43 par murphi6666

» Place jemaa al fna
Dim 9 Juil - 19:40 par murphi6666

» Locations attentions aux arnaques
Dim 9 Juil - 19:10 par murphi6666

» Le Maroc (sommaire )
Dim 9 Juil - 18:49 par murphi6666

» La prostitution au Maroc
Dim 9 Juil - 18:45 par murphi6666

» Le Maroc
Dim 9 Juil - 18:44 par murphi6666

» Nombreuse vidéos suprimés par youtube
Mer 21 Juin - 23:44 par murphi6666

» http://www.fn-rbmcorsica.com
Lun 12 Juin - 19:05 par murphi6666

» a l'huile sur toile
Dim 11 Juin - 1:44 par murphi6666

» La langouste rouge de méditerranée (corse) Palinurus elephas
Sam 3 Juin - 14:04 par murphi6666

» Terminator 2 revient en 3D pour 5 ans
Mer 24 Mai - 8:19 par murphi6666

» les attentats en France et a l'étrager
Mar 23 Mai - 23:47 par murphi6666

» Législatives et médias
Ven 19 Mai - 13:14 par murphi6666

» Macron qui nous prend pour des cons appel a l’abstention
Mer 17 Mai - 14:47 par murphi6666

» Lois Macron Attention au saucisson
Ven 12 Mai - 20:43 par murphi6666

Navigation
Portail
Index
Membres
Profil
FAQ
Rechercher


LA FAUNE D’EUROPE
CLIQUEZ SUR LE LIEN

Descriptifs-des-Oiseaux-d-EUROPE

Les-sous-especes-de-CORSE
Les-poissons-de-France
Les-mammiferes-de-France
Reptiles-et-Amphibien
Forum-de-la-tortue-d-hermann Corse
Les-insectes
FLORE DIVERS







Partagez | 
 

 Les champignons

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
murphi6666
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1415
Age : 58
Localisation : corse du sud ( a voté ! )
Date d'inscription : 25/01/2007

MessageSujet: Les champignons    Jeu 1 Nov - 13:03

Liste de quelques champignons mortel a connaitre :





Description :
Le chapeau jusqu'à 15 cm) est ovoïde puis étalé de couleur jaune verdâtre à brun olivâtre (plus rarement blanc ou bistre). Le dessus est légèrement satiné, finement strié de brun du centre vers l'extérieur; il peut comporter des restes du voile originel. La marge est lisse. Les lames sont blanches assez serrées. Le pied est longiligne, bulbeux à la base, blanchâtre avec des zébrures verdâtres plus ou moins marquées. Il comporte un anneau blanc membraneux pendant et légèrement plissé comme une jupe. Le pied est enserré dans une volve blanche en forme de sac ouvert. La chair est blanche dégageant une odeur faible de vieille rose chez les sujets matures.
Milieu:
Elle pousse à peu près partout sous feuillus et conifères, jusque dans les prairies à proximité des bois ou en lisière de ceux-ci. De juillet à décembre.
Attention !
Prendre garde à la variété blanche de l'amanite phalloïde, responsable de graves méprises: hormis la couleur, la description est la même. Sous cette forme blanche, la confusion est improbable mais possible avec l'agaric des bois (A. silvicola) qui ne porte pas de volve et dégage une odeur d'anis ; et sous les formes colorées, la confusion est possible avec les tricholomes équestre ou prétentieux ou encore les russules verdoyante, charbonnière et comestible mais dont les pieds sont dépourvus d'anneau et de volve.



Description :
Elle correspond en réalité à un groupe d'espèces dont l'identification pose problème. Le chapeau (jusqu'à 10 cm) est d'abord globuleux puis étalé, à bords lisses, de couleur blanchâtre à ocre léger. Les lamelles sont blanches. Le pied est élancé, bulbeux à la base, d'aspect farineux sous l'anneau, qui est blanc et strié. La volve est engainante autour du pied.
Milieu:
C'est un champignon plutôt méridional, sous conifères ou feuillus. Espèce précoce qui peut subsister jusque tard dans l'été.
Attention
Même confusions possibles que pour l'amanite phalloïde sous sa forme blanche.


Description :
Espèce blanche à crème pâle. Chapeau et lames blancs. Pied blanc à crémeux orné d'un anneau membraneux. Le pied est enserré dans une volve en sac de couleur orangée caractéristique.
Milieu :
Espèce méridionale.
Remarque : Le danger de cette espèce est la confusion avec l'amanite ovoïde (A. ovoidea), consommée dans le Midi et qui est dotée d'un anneau farineux ou floconneux et d'une volve blanche.



Description :
Le chapeau blanc (jusqu'à 10 cm) est campanulé, légèrement penché et mamelonné, pouvant comporter des restes de voile sur le dessus. Les lames blanches sont serrées. Le pied blanc est longiligne, d'aspect un peu pelucheux, bulbeux à la base, enserré dans une volve plus courte que celle de l'amanite phalloïde. L'anneau blanc est assez peu marqué et souvent déchiré. La chair blanche dégage une odeur vite désagréable.
Milieu:
Elle pousse sous feuillus ou conifères, avec une prédilection pour les sols siliceux. Fin de l'été jusqu'au milieu de l'automne. Fréquente en montagne et dans le Nord.
Attention !
Même confusions possibles que pour l'amanite phalloïde sous sa forme blanche.



Description :
Le chapeau (jusqu'à 5cm) est convexe puis étalé, avec un revêtement velouté pelucheux blanchâtre muni de petites écailles brunes disposées autour du centre mamelonné. Il possède quelques nuances roses. Les lames sont serrées, blanches ou ivoire. Le pied est court, cylindrique, blanc crème, teinté de rose à rougeâtre au sommet. A noter la présence d'un anneau peu marqué, tel un bourrelet collé au pied. La chair est blanche à rosâtre, d'odeur douce.
Milieu
Elle apparaît du milieu de l'été au début de l'hiver dans les parcs, jardins, pelouses ou prés. Avec une prédilection pour les sols fumés.
Remarque :
Parmi les variétés très voisines de cette lépiote, il existe la lépiote brun lilacé (Lépiote brunneolilacea), tout aussi dangereuse, caractérisée par ses nuances rose foncé ou lilacées sur le chapeau, des lames virant au rosé brun foncé, et dont l'habitat semble circonscrit à la côte atlantique.
Attention !
D'autres petites lépiotes regroupées par facilité sous l'appellation Lepiota helveola sont souvent très toxiques, voire mortelles. De petite taille, leur aspect ne saurait être confondu avec le port élevé et charnu d'une coulemelle, d'une lépiote déguenillée ou excoriée, sauf à l'extrême limite lorsque ces dernières en sont aux premiers stades de leur développement. Autre confusion possible avec l'agaric champêtre dont les lames sont d'un rose bien marqué et qui porte un anneau bien différencié. Enfin, prenez garde, dans les prés, lors de cueillettes du marasme des oréades (faux mousseron). On peut ne pas distinguer les éventuelles petites lépiotes brunes. Il ne faut donc jamais ramasser de petites lépiotes.



Description :
Le chapeau (jusqu'à 8 cm) est convexe puis plus ouvert, légèrement mamelonné, de couleur fauve roux, voire rouge orangé, d'aspect feutré ou pelucheux. Les lames sont inégales et espacées, adnées, fauve orangé, à reflets mordorés. Le pied est cylindrique, jaune doré à rouille orangé, avec quelques fibrilles foncées. Il ne comporte ni volve, ni anneau mais une cortine ténue, à peine visible, qui disparaît à maturité. La chair est jaune et dégage une odeur de rave.
Milieu :
Il pousse sous feuillus et conifères. Bien que rare en France, on peut le trouver en abondance à certains endroits, surtout dans l'Est. Il se trouve en montagne et en plaine, de l'été à la fin de l'automne.
Remarque :
Deux espèces (Cortinarius speciosissimus et Cortinarius orellanoides), de description très proche, sont également mortelles.



Description :
Le chapeau (jusqu'à 7 cm) est petit, lisse, de couleur fauve, légèrement transparent et nettement bombé. Les lames sont adnées, jaune pâle puis rousses. Le pied est fin, courbé, plus clair que le chapeau avec quelques stries très pâles, sa base est duveteuse. Il possède un anneau très haut placé, ténu et ressemblant à une cortine.
Milieu :
On le rencontre surtout en montagne, sur les bois morts ou souches de conifères où il pousse en colonies ou en touffes lâches, du milieu de l'été à la fin de l'automne.
Attention !
Confusion possible avec la pholiote changeante (Kuehneromyces mutabilis) mais qui, elle, possède un pied couvert d'écailles et qui, en outre, pousse en touffes où les individus sont soudés à la base du pied.



Description : Le chapeau (jusqu'à 15 cm) est convexe puis étalé et déprimé au centre comme un large entonnoir, visqueux par temps de pluie et de couleur cannelle à brun ocracé. La marge est nettement enroulée, de contour sinueux. Les lames sont décurrentes, jaunes à fauve ocracé, se tachant de brun au toucher, Le pied est trapu, arqué, souvent excentré, de même couleur que le chapeau. La chair est molle, fauve, légèrement fruitée, se tachant de brun.
Milieu : Il pousse dès l'été au début de l'hiver dans les bois de feuillus ou de conifères.
Attention ! Consommée en grande quantité par certaines populations (spécialement en Europe centrale), cette espèce a donné des cas d'intoxications graves, voire mortelles.

Ramasser des champignons est un plaisir qui fait partie de la culture de notre pays. La cueillette donne un but à nos promenades, et, si elle est fructueuse, l'assurance d'un repas convivial en famille. Pour que la fête ne soit pas gâchée, voici, rassemblés dans ce mini guide, les toxiques les plus dangereux, dont l'amanite phalloïde qui provoque 90 % des intoxications mortelles, et les plus fréquents, parmi lesquels l'entolome livide qui provoque le plus grand nombre de gastro-entérites. À cette information indispensable, il convient d'ajouter quelques conseils d'élémentaire prudence :
- Il n'existe aucun "truc" pour démasquer un champignon toxique (pièces d'argent qui noircissent, etc.) ; ne vous fiez qu'à de vraies connaissances mycologiques;
- n'ayez aucun à priori favorable envers un champignon consommé sans dommage par un animal, même mammifère, il n'offre aucune garantie d'innocuité pour l'homme ; pratiquez le doute systématique ; si vous ne connaissez pas parfaitement un champignon, ne le consommez pas;
- prenez l'avis d'un spécialiste, pharmacien ou membre d'association mycologique ;
- Méfiez-vous des champignons à anneaux et volves blancs, il peut s'agir d'amanites mortelles ou toxiques ;
- Ne consommez jamais de champignons dont vous n'avez observé qu'une partie ; seul un champignon entier peut être correctement identifié ;
- Ne mélangez pas les champignons toxiques ou douteux avec les bons dans votre panier ; ils pourraient se casser et passer inaperçus;
- Attention aux champignons très jeunes ; ils sont souvent difficiles à identifier.

What a Face affraid

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://corsica-nature.discutfree.com
 
Les champignons
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Champignons
» [Fr3] Fête des Champignons de Prunet
» CHAMPIGNONS [Bolet orangé]
» Champignons sur groseiller à maquereaux
» Alerte aux champignons!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Corsica Nature :: Les oiseaux d'europe :: FLORE :: Le jardinage(de la graine a la plante)-
Sauter vers: