Corsica Nature

oiseaux,mammifères,poissons,réptiles,amphibiens, forum Hermanni de CORSE,végétaux
 
AccueilPortailGalerieFAQRechercherCalendrierS'enregistrerConnexion

Sujets similaires
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
»  Daiwa Tanacom 1000 E
Lun 9 Oct - 0:00 par murphi6666

» Déformation de la langue Française
Mar 5 Sep - 18:37 par murphi6666

» http://www.despoissonssigrands.com/
Jeu 17 Aoû - 18:22 par murphi6666

» Cdiscount (a lire)
Mer 19 Juil - 12:53 par murphi6666

» Les cigognes de Marrakech
Dim 9 Juil - 19:43 par murphi6666

» Place jemaa al fna
Dim 9 Juil - 19:40 par murphi6666

» Locations attentions aux arnaques
Dim 9 Juil - 19:10 par murphi6666

» Le Maroc (sommaire )
Dim 9 Juil - 18:49 par murphi6666

» La prostitution au Maroc
Dim 9 Juil - 18:45 par murphi6666

» Le Maroc
Dim 9 Juil - 18:44 par murphi6666

» Nombreuse vidéos suprimés par youtube
Mer 21 Juin - 23:44 par murphi6666

» http://www.fn-rbmcorsica.com
Lun 12 Juin - 19:05 par murphi6666

» a l'huile sur toile
Dim 11 Juin - 1:44 par murphi6666

» La langouste rouge de méditerranée (corse) Palinurus elephas
Sam 3 Juin - 14:04 par murphi6666

» Terminator 2 revient en 3D pour 5 ans
Mer 24 Mai - 8:19 par murphi6666

» les attentats en France et a l'étrager
Mar 23 Mai - 23:47 par murphi6666

» Législatives et médias
Ven 19 Mai - 13:14 par murphi6666

» Macron qui nous prend pour des cons appel a l’abstention
Mer 17 Mai - 14:47 par murphi6666

» Lois Macron Attention au saucisson
Ven 12 Mai - 20:43 par murphi6666

» Le débat Macron Lepen 04.05.2007
Lun 8 Mai - 18:32 par murphi6666

Navigation
Portail
Index
Membres
Profil
FAQ
Rechercher


LA FAUNE D’EUROPE
CLIQUEZ SUR LE LIEN

Descriptifs-des-Oiseaux-d-EUROPE

Les-sous-especes-de-CORSE
Les-poissons-de-France
Les-mammiferes-de-France
Reptiles-et-Amphibien
Forum-de-la-tortue-d-hermann Corse
Les-insectes
FLORE DIVERS







Partagez | 
 

 Les champignons

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
murphi6666
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1414
Age : 58
Localisation : corse du sud ( a voté ! )
Date d'inscription : 25/01/2007

MessageSujet: Les champignons   Jeu 1 Nov - 13:13

Quelques champignons toxiques:


Description :
Le chapeau (jusqu'à 10 cm) bombé puis étalé, de couleur brun bistre à ocre foncé, est recouvert de verrues farineuses qui restent d'un blanc éclatant quel que soit l'âge du spécimen. La marge est nettement striée. Les lames sont blanches et serrées, bien arrondies vers la marge. Le pied est blanc, globuleux à la base et surmonté d'un très net rebord circulaire, puis de deux ou trois petits bourrelets blancs spiralés qui sont des restes de volve. L'anneau est blanc lui aussi, pendant et assez fragile. La chair est pratiquement inodore.
Milieu
Dans les bois mixtes et bruyères où elle pousse du début de l'été à l'automne.
Attention !
La confusion est possible avec l'amanite épaisse mais dont 1 anneau est nettement strié, la marge lisse et les verrues jamais d'un blanc éclatant. Confusion possible également avec l'amanite rougissante (A. rubescens) dont l'élément le plus caractéristique est le rougissement (rouge vineux) du chapeau, des lames et surtout du pied à la coupe ou autour des piqûres d'insectes.


Description :
Le chapeau (jusqu'à 20 cm) est presque rond chez les jeunes exemplaires, puis étalé, rouge vif pouvant tirer vers le rouge orangé. Le dessus est couvert de verrues floconneuses blanches ou légèrement jaunâtres qui peuvent disparaître après une forte pluie. Le rebord du chapeau est strié. Les lames sont serrées, larges et blanches. Le pied est blanc, cylindrique, lisse, orné d'un anneau blanc lui aussi, mais parfois bordé de jaune, ample, légèrement strié et en forme de jupe. La base du pied est bulbeuse, ornée de petits bourrelets squameux qui sont des résidus de volve. La chair est sans odeur, blanche, légèrement orangée sous la cuticule.
Milieu :
Elle pousse en automne sous les résineux, parfois en lignes de plusieurs congénères. Elle affectionne aussi beaucoup les bouleaux.
Attention !
Chez les exemplaires d'amanites tue-mouches dont le chapeau a perdu ses flocons ou ayant été délavé par la pluie, confusion possible avec l'amanite des Césars (A. caesarea) mais dont le pied et les lames ont une couleur jaune doré caractéristique.




Description :
L'aspect général est celui des rosés ou des agarics anisés.
Le chapeau (jusqu'à 10 cm) est d'abord globuleux avec un sommet typiquement aplati, puis convexe, enfin étalé. La marge est un peu rentrée, souvent inégale. Le dessus est blanc, avec parfois quelques mèches brunâtres, se maculant immédiatement de jaune vif (jaune de chrome) au toucher. Les lames sont blanches, puis rosâtres et enfin gris rosé "sale". Le pied est assez élancé, courbe, blanc et bulbeux, pourvu d'un anneau assez épais, en roue dentée. Il jaunit immédiatement à la manipulation, tout comme la chair, qui dégage typiquement une odeur de phénol, rappelant vaguement l'encre des stylos à plume.
Milieu :
Surtout en lisières de bois, sous feuillus ou résineux, les jardins en friche, les vergers...
Remarque :
Ce champignon est très indigeste. À noter qu'il existe une variante de l'agaric jaunissant, dont le chapeau et le pied sont gris souris, mais qui présente les mêmes caractéristiques de jaunissement intense.
Attention !
L'agaric jaunissant se distingue très bien de ses cousins les agarics blancs par un jaunissement très prononcé au frottement, par son odeur désagréable et son chapeau typiquement cubique et tronconique chez les jeunes sujets.


Description :
Le chapeau (jusqu'à 20 cm) est épais, à bords nettement enroulés au début, convexe puis plan, voire déprimé à la fin, assez irrégulier. Le dessus est lisse, d'aspect soyeux, clé couleur blanche à gris blanchâtre "livide" chez les sujets matures. A noter la présence de stries brunes du centre vers l'extérieur. Les lames sont larges, peu serrées, échancrées, jaunâtres puis saumonées à maturité. Le pied est blanc, robuste, assez élargi à la base et strié sur sa longueur. La chair est épaisse et dégage une odeur trompeuse de farine fraîche.
Milieu : Il pousse surtout dans les bois clairs de feuillus en été et en automne.
Attention :
Confusion possible avec le clitocybe nébuleux (C. nebularis) mais dont les lames décurrentes à maturité sont blanchâtres à jaune paille.
Autres confusions peu probables mais toujours possibles avec d'une part, le clitopile petite prune (C. prunulus), champignon moins charnu et dont les lames sont nettement décurrentes et, d'autre part, avec le tricholome de la Saint-Georges (Calocybe gambosa) dont les saisons de pousse (surtout au printemps, très rarement en automne) sont décalées avec celle de l'entolome (de la fin de l'été à la fin novembre).

Description :
Le chapeau (jusqu'à 15 cm) est charnu, nettement convexe, grisâtre, revêtu de petites mèches concentriques brun bistre. La marge est enroulée et irrégulière. Les lames sont serrées, échancrées, blanchâtres. Le pied est costaud, renflé à la base et blanc avec des zones brunâtres. La chair est blanche, ferme et dégage une légère odeur de farine.
Milieu : Espèce montagnarde, fréquente dans l'Est, avec une prédilection pour les terrains calcaires. En été et en automne.
Attention ! Confusion possible avec le tricholome terreux et le tricholome prétentieux, tous les deux plus petits, au pied moins épais et non renflé à la base et au chapeau gris moins tigré.


Description :
Le chapeau (jusqu'à 10 cm) est campanulé puis ouvert, enfin presque étalé, mais toujours mamelonné. La marge retombe, irrégulière et souvent fendillée. Le dessus est blanchâtre à jaune paille, nettement fibrillé et se tache de rouge après la cueillette ou chez les sujets plus vieux. Les lames sont serrées, inégales, adnées, de couleur blanche, puis brunâtres zonées de brun-rouge vers la marge. Le pied est quasi cylindrique, fibrilleux, blanchâtre zoné de brun-rouge. La chair est blanche et ferme, vire lentement au rose à la cassure et dégage une odeur assez écoeurante.
Milieu :
Il affectionne les endroits herbus, les bords des chemins fréquentés, dans les parcs ou les bois aérés. Il pousse du printemps à la fin de l'été, presque uniquement sur sol calcaire.
Attention !
Seule confusion possible avec les espèces printanières comme lui, comme les entolomes du printemps (mais dont les chapeaux ne se teintent jamais de rougeâtre) et le tricholome de la Saint-Georges (qui lui non plus ne porte jamais de marques rougeâtres sur son chapeau qui reste lisse et les lames restent toujours blanches ; en outre il exhale une odeur très farineuse).

Description : Le chapeau (jusqu'à 15 cm) est convexe puis étalé voire déprimé avec l'âge, à bords sinueux. D'une belle couleur orangé à rouge orangé. Les lames sont serrées, jaune doré à orangé vif, nettement décurrentes et qui ont la particularité d'être luminescentes. Le pied est flexueux, plus mince à la base, fibrilleux, de même couleur que le chapeau. La chair est ferme, jaune orangé et dégage une odeur tenace.
Milieu
Il vient en touffes parfois nombreuses à la base de l'olivier dans le Midi.
Remarque : Une espèce toxique très voisine, le clitocybe trompeur (Omphalotus illudens), le remplace au Nord, au pied de divers feuillus comme les châtaigniers, les chênes et les charmes.
Attention ! Confusion possible avec la girolle qui peut venir dans les mêmes lieux. Pourtant contrairement au clitocybe, la girolle ne pousse jamais en touffe, ne porte pas de lames serrées mais possède des plis espacés et arbore une couleur jaune lumineux caractéristique. De plus, sa chair est consistante et blanche, et exhale une odeur agréable.


Description : Le chapeau est épais, hémisphérique (jusqu'à 30 cm de diamètre) de couleur blanchâtre à "mastic" virant au gris olivâtre avec l'âge. Le dessous est constitué de pores rouge vif, bleuissant au toucher. Le pied est obèse puis plus allongé et possède un réseau rouge rosé à la base s'estompant vers le haut. La chair est blanche, à peine bleuissante, d'une odeur vite écoeurant e.
Milieu : Espèce thermophile, il pousse sur les terrains calcaires sous feuillus. Du milieu de l'été jus u'en automne si la chaleur est suffisante.
Remarque : Sa toxicité est, selon certains auteurs, surestimée. Cependant, il est indéniable que ce champignon continue de provoquer de spectaculaires indigestions chez les cueilleurs peu attentifs qui les ont confondus avec des bolets à pied rouge ou des bolets blafards.
Attention ! Confusion possible avec le bolet à pied rouge (B. erythropus) au pied typiquement ponctué de méchules rouges, au chapeau de teinte brun foncé et à la chair qui bleuit intensément. Autre confusion possible avec le bolet blafard (B. luridus) facilement reconnaissable à la ligne rouge qui apparaît à la coupe entre les tubes et la chair du chapeau.



What a Face affraid

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://corsica-nature.discutfree.com
 
Les champignons
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Champignons
» [Fr3] Fête des Champignons de Prunet
» CHAMPIGNONS [Bolet orangé]
» Champignons sur groseiller à maquereaux
» Alerte aux champignons!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Corsica Nature :: Les oiseaux d'europe :: FLORE :: Le jardinage(de la graine a la plante)-
Sauter vers: