Corsica Nature

oiseaux,mammifères,poissons,réptiles,amphibiens, forum Hermanni de CORSE,végétaux
 
AccueilPortailGalerieFAQRechercherCalendrierS'enregistrerConnexion

Sujets similaires
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
»  Daiwa Tanacom 1000 E
Lun 9 Oct - 0:00 par murphi6666

» Déformation de la langue Française
Mar 5 Sep - 18:37 par murphi6666

» http://www.despoissonssigrands.com/
Jeu 17 Aoû - 18:22 par murphi6666

» Cdiscount (a lire)
Mer 19 Juil - 12:53 par murphi6666

» Les cigognes de Marrakech
Dim 9 Juil - 19:43 par murphi6666

» Place jemaa al fna
Dim 9 Juil - 19:40 par murphi6666

» Locations attentions aux arnaques
Dim 9 Juil - 19:10 par murphi6666

» Le Maroc (sommaire )
Dim 9 Juil - 18:49 par murphi6666

» La prostitution au Maroc
Dim 9 Juil - 18:45 par murphi6666

» Le Maroc
Dim 9 Juil - 18:44 par murphi6666

» Nombreuse vidéos suprimés par youtube
Mer 21 Juin - 23:44 par murphi6666

» http://www.fn-rbmcorsica.com
Lun 12 Juin - 19:05 par murphi6666

» a l'huile sur toile
Dim 11 Juin - 1:44 par murphi6666

» La langouste rouge de méditerranée (corse) Palinurus elephas
Sam 3 Juin - 14:04 par murphi6666

» Terminator 2 revient en 3D pour 5 ans
Mer 24 Mai - 8:19 par murphi6666

» les attentats en France et a l'étrager
Mar 23 Mai - 23:47 par murphi6666

» Législatives et médias
Ven 19 Mai - 13:14 par murphi6666

» Macron qui nous prend pour des cons appel a l’abstention
Mer 17 Mai - 14:47 par murphi6666

» Lois Macron Attention au saucisson
Ven 12 Mai - 20:43 par murphi6666

» Le débat Macron Lepen 04.05.2007
Lun 8 Mai - 18:32 par murphi6666

Navigation
Portail
Index
Membres
Profil
FAQ
Rechercher


LA FAUNE D’EUROPE
CLIQUEZ SUR LE LIEN

Descriptifs-des-Oiseaux-d-EUROPE

Les-sous-especes-de-CORSE
Les-poissons-de-France
Les-mammiferes-de-France
Reptiles-et-Amphibien
Forum-de-la-tortue-d-hermann Corse
Les-insectes
FLORE DIVERS







Partagez | 
 

 Troglodyte mignon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
murphi6666
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1414
Age : 58
Localisation : corse du sud ( a voté ! )
Date d'inscription : 25/01/2007

MessageSujet: Troglodyte mignon   Mer 28 Fév - 12:40






Taille : 9 à 10 cm
Envergure : 13-17 cm
Poids : 8 à 13 g
Longévité : 6 ans

Distribution : Espèce présente en CORSE à l'état sauvage.

Statut : nicheur sédentaire. Migrateur. Hivernant. Espèce protégée

Identification :

Koenigi schiebel,1910

Grisâtre brun olive dessus, ensemble moins roux, aspect plus sombre et densément barré dessus et dessous ; le bec en moyenne plus long.



Le troglodyte mignon est oiseau uniformément brun et minuscule. Les parties supérieures sont brun roux, finement barrées de brun foncé sur les ailes, la queue et le croupion. La courte queue est arrondie, châtain ou brun roux, finement striée de brun foncé. On peut voir de petites taches blanches sur les plumes des scapulaires. Les parties inférieures sont claires sur le menton, la gorge et la poitrine. Les flancs et l'abdomen sont densément striés de roux et de brun foncé ou noirâtre. La tête et la nuque sont plus foncées que les parties supérieures, plus uniformes, presque sans stries. Un sourcil indistinct et clair s'étend de la base du bec jusqu'à l'arrière des yeux. Le bec est relativement long, mince, légèrement courbé vers le bas. Il est de deux tons, avec la mandibule supérieure noirâtre, et l'inférieure jaune clair ou couleur corne. Les yeux sont brun foncé. Les pattes longues et puissantes et les doigts sont brun clair. Le troglodyte mignon est le seul membre de la famille des troglodytidés qui vit en Eurasie, les autres étant trouvés en Amérique. Les deux sexes sont semblables. Le juvénile est plus roux, avec la tête et la nuque légèrement striées, et avec des lisérés noirâtres. Les parties inférieures sont plus foncées, striées de brun foncé. Le juvénile de première année sont brun strié, alors que les adultes ont plutôt des lisérés blancs très nets sur cette plume. Les sous-espèces de troglodytes sont plus claires dans les zones chaudes et désertiques, que dans les régions humides et fraîches.


Chant :

Bien campé sur une branche ou une souche, sa petite queue relevée, il déclame ses strophes sonores. Eté comme hiver, ses tit-tit-tit aigus ou dzerr roulés retentissent à l'autre bout du jardin. Son chant est composé de notes claires, audible surtout le soir et même en hiver. Le chant du troglodyte mignon est très perçant et puissant pour un oiseau aussi petit. Le chant est un mélange de trilles et de bavardages crépitants, finissant par un autre trille rapide et sec. Le cri est un « churr » bas et discordant, et aussi un « tek » perçant et souvent répété. Pendant l'automne, le troglodyte mignon chante doucement, mais s'il est en alerte, son cri est très puissant « terrerrerr », et aussi un rapide trémolo « titititic », en toutes saisons.


Habitat :

Le troglodyte mignon vit dans des habitats variés tels que les forêts, les jardins, les cultures, les îlots rocheux, les falaises sur des îles océaniques.

DISTRIBUTION :


le troglodyte mignon se trouve dans le centre et au sud du Canada, en Alaska, sur la côte ouest des Etats-Unis, en Europe, en Asie et jusqu'au Japon, et en Afrique du Nord. Les oiseaux des parties nord de l'habitat migrent vers le sud en hiver. A Taiwan, c'est un résident commun des forêts de moyenne ou haute altitude.


Comportements :

Le troglodyte mignon chante perché au sommet d'un arbuste, sur une branche horizontale, mais aussi caché dans les arbres. Quand il est excité, il commence son chant en vol, mais il se pose rapidement pour finir ses phrases, avant de commencer un autre chant. Pour se nourrir, le troglodyte mignon fouille le sol de la forêt et le long des rives des cours d'eau. Il bouge rapidement d'un buisson à l'autre, ou court comme une souris sur le sol. Il balance se tête presque continuellement, et sautille sur le sol avec la queue dressée. Il bouge vite, agitant sa queue dressée et penchant sa poitrine vers le bas. Quand vient le printemps, le mâle construit plusieurs nids, et encourage une ou des femelles à en sélectionner un. Si le mâle est monogame, il aidera la femelle à élever les jeunes. Mais s'il est polygame, il sera trop occupé à défendre son territoire. Il attire les femelles en faisant des vocalises. Une femelle inspecte les nids, et quand l'un d'eux est choisi, elle aide le mâle à le tapisser intérieurement de plumes et de poils. Les autres nids servent de leurres pour les prédateurs. La nuit, en hiver, le troglodyte mignon dort dans des retraites obscures, des trous ou d'anciens nids. Si les nuits sont froides, ils se rassemblent en groupes pour garder leur chaleur.

Vol :

Le troglodyte mignon vole en émettant un bruissement d'ailes, en vol direct et bas. Il plonge rapidement sous le couvert des arbres. Il peut aussi effectuer des vols en voltigeant faiblement pendant une courte durée.

Nidification :

Le mâle construit trois ou quatre nids, et la femelle en choisit un. Le nid est fait de brindilles et de mousse par le mâle, et la femelle aide à le tapisser intérieurement avec des plumes et des poils. Le nid est situé dans une vieille souche d'arbre, dans l'ancienne loge d'un pic ou une crevasse dans la roche. C'est une structure couverte en forme de dôme avec une entrée sur un côté, ce qui a donné le nom de « troglodytidae » signifiant « habitant des caves ou des grottes ». La femelle dépose 4 à 7 oeufs blancs, tachetés de brun. L'incubation dure environ 12 à 16 jours, assurée par la femelle. Les poussins sont nidicoles, couverts de duvet gris épars sur la tête et le dos. Les deux parents les nourrissent et les protègent. Les jeunes quittent le nid trois semaines plus tard, et les parents les nourrissent pendant encore 40 jours de plus, leur donnant ainsi plus de chance de survivre. Cette espèce peut produire deux couvées par an, entre avril et juillet.


Régime :

Le troglodyte mignon se nourrit d'une large variété d'invertébrés, tels que les insectes et les araignées, mais aussi de petits vertébrés tels que des poissons, têtards, et jeunes grenouilles. Il consomme aussi des baies et des graines.

Protection / Menaces:

Le troglodyte mignon a des populations généralement stables, même en augmentation dans la plupart de l'habitat. Les oiseaux vivant dans l'ouest de l'Amérique du Nord sont menacés par la perte de l'habitat avec la fragmentation des forêts de conifères. Le troglodyte mignon est aussi parfois un des hôtes du vacher à tête brune.

Revenir en haut Aller en bas
http://corsica-nature.discutfree.com
 
Troglodyte mignon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» troglodyte mignon
» Aujourd'hui , pas vraiment discret le Troglodyte mignon
» Alimentation du TROGLODYTE MIGNON......
» Camp de baguage de Kergalan
» jeune roitelet se croit grand

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Corsica Nature :: Les oiseaux d'europe :: Les sous-espéces de CORSE-
Sauter vers: