Corsica Nature

oiseaux,mammifères,poissons,réptiles,amphibiens, forum Hermanni de CORSE,végétaux
 
AccueilPortailGalerieFAQRechercherCalendrierS'enregistrerConnexion

Sujets similaires
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
»  Daiwa Tanacom 1000 E
Lun 9 Oct - 0:00 par murphi6666

» Déformation de la langue Française
Mar 5 Sep - 18:37 par murphi6666

» http://www.despoissonssigrands.com/
Jeu 17 Aoû - 18:22 par murphi6666

» Cdiscount (a lire)
Mer 19 Juil - 12:53 par murphi6666

» Les cigognes de Marrakech
Dim 9 Juil - 19:43 par murphi6666

» Place jemaa al fna
Dim 9 Juil - 19:40 par murphi6666

» Locations attentions aux arnaques
Dim 9 Juil - 19:10 par murphi6666

» Le Maroc (sommaire )
Dim 9 Juil - 18:49 par murphi6666

» La prostitution au Maroc
Dim 9 Juil - 18:45 par murphi6666

» Le Maroc
Dim 9 Juil - 18:44 par murphi6666

» Nombreuse vidéos suprimés par youtube
Mer 21 Juin - 23:44 par murphi6666

» http://www.fn-rbmcorsica.com
Lun 12 Juin - 19:05 par murphi6666

» a l'huile sur toile
Dim 11 Juin - 1:44 par murphi6666

» La langouste rouge de méditerranée (corse) Palinurus elephas
Sam 3 Juin - 14:04 par murphi6666

» Terminator 2 revient en 3D pour 5 ans
Mer 24 Mai - 8:19 par murphi6666

» les attentats en France et a l'étrager
Mar 23 Mai - 23:47 par murphi6666

» Législatives et médias
Ven 19 Mai - 13:14 par murphi6666

» Macron qui nous prend pour des cons appel a l’abstention
Mer 17 Mai - 14:47 par murphi6666

» Lois Macron Attention au saucisson
Ven 12 Mai - 20:43 par murphi6666

» Le débat Macron Lepen 04.05.2007
Lun 8 Mai - 18:32 par murphi6666

Navigation
Portail
Index
Membres
Profil
FAQ
Rechercher


LA FAUNE D’EUROPE
CLIQUEZ SUR LE LIEN

Descriptifs-des-Oiseaux-d-EUROPE

Les-sous-especes-de-CORSE
Les-poissons-de-France
Les-mammiferes-de-France
Reptiles-et-Amphibien
Forum-de-la-tortue-d-hermann Corse
Les-insectes
FLORE DIVERS







Partagez | 
 

 Muscardin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
murphi6666
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1414
Age : 58
Localisation : corse du sud ( a voté ! )
Date d'inscription : 25/01/2007

MessageSujet: Muscardin   Lun 12 Mar - 23:13


(Muscardinus avellanarius)


Classification :

Classe : mammifères

Ordre : Rongeurs

Famille : Gliridés

Nom scientifique : Muscardinus avellanarius

Nom français : Muscardin

Description / Morphologie :

- Longueur (tête corps) : 6 à 9 cm

- Longueur de la queue : 6 à 8 cm

- Poids : 15 à 40 grammes.

Le pelage est roux orangé, pour le dos et les flancs. Le ventre, de même couleur, est plus clair. Le menton et la gorge sont blancs. Les jeunes ont un pelage gris, terne.Une des particularités du Muscardin est sa longue queue très velue munie, jusqu'à son extrémité, de poils de même longueur. Légèrement préhensile, elle lui permet de s’accrocher aux branches. Les pouces de ses pattes postérieures sont opposables, ce qui fait de ses pattes de véritables mains.La formule dentaire des Gliridés diffère de celle des autres rongeurs :Incisives 1/1, Canines 0/0, Prémolaires 1/1, Molaires 3/3.


Régime alimentaire :

Ce petit rongeur arboricole a un régime très varié en fonction des saisons et de la disponibilité des ressources disponibles dans le milieu. Son régime est essentiellement basé sur les fruits de la forêt.Au printemps, il consomme principalement des bourgeons et des jeunes pousses, mais aussi des insectes, des mollusques et des vers de terre.En été, il recherche les fruits (mûres, fraises, baies de sureau, baies de cynorrhodons, bourdaine…). Il peut aussi se nourrir de larves, voire d’oisillon...A l'automne, ce sont évidemment les fruits secs qui interviennent le plus dans son régime (noisettes, faines, châtaignes et glands…) et lui permettent de se constituer d'appréciables réserves de graisse pour l’hiver.


Reproduction :

Le rut a lieu après l’hibernation, et la gestation dure 22 à 24 jours. Les femelles mettent bas, à partir du mois de juillet, dans un nid façonné par leur soin à l’aide des matériaux disponibles dans le milieu, et disposé entre 1 mètre et 2,50 mètres du sol.On note une portée annuelle (parfois deux) de 2 à 7 petits (généralement 3 à 5). Les jeunes, qui ouvrent les yeux à 16-18 jours, sont allaités 4 semaines et s'émancipent à 5-6 semaines. Leur maturité sexuelle se fait vers 9 à 10 mois, c'est-à-dire au printemps qui suit l'année de leur naissance.L’espérance de vie des Muscardins est de 4 ans au moins.



Mœurs :

Strictement nocturne, le muscardin n'est jamais abondant à un endroit donné et il ne pullule pas, contrairement à d'autres rongeurs forestiers. Son habitude à construire plusieurs nids, donne l’impression qu’il est parfois assez abondant, ce qui n’est pas le cas.Le domaine vital du Muscardin s'étend sur environ 20 à 30 ares, mais il peut se déplacer sur plusieurs centaines de mètres. Les mâles, plus mobiles que les femelles, parcourent de plus grandes distances et ont ainsi un domaine vital plus important.Peu de choses sont connues sur sa vie sociale si ce n’est que les femelles sont territoriales pendant l'élevage des jeunes. En dehors de cette période, il semble qu'il puisse vivre en petits groupes familiaux.Il hiberne de fin octobre à avril, dans un nid aux parois épaisses, situé dans la litière, entre les racines d'un arbre, ou dans une souche, voire exceptionnellement pour les jeunes, dans un nichoir pour oiseau. Il ne fait pas de provisions comme son cousin le Lérot. Enroulé sur lui-même, sa température corporelle, ses battements cardiaques et ses mouvements respiratoires diminuent progressivement, économisant ainsi ses précieuses réserves. Cette léthargie hivernale peut, comme chez le Lérot, être entrecoupée de réveils spontanés au cours desquels le Muscardin se déplace, change de gîte et s'alimente. Cependant, des réveils trop fréquents lui feraient gaspiller ses réserves et l’animal mourrait d’épuisement dans son sommeil hivernal.En été aussi, lors de mauvaises conditions climatiques, le Muscardin peut économiser son énergie en rentrant en une sorte de léthargie pendant la journée, mais il redevient actif pendant la nuit.Pour communiquer, le Muscardin émet différents types de sons. Effrayé, il lance un gazouillis aigu et bref. Dérangé durant l'hibernation, il pépie sur un ton très aigu. Les jeunes stridulent doucement quand ils sont actifs (signal de contact).



Habitat :

Le muscardin ne fréquente que les milieux boisés, forêts de feuillues et lisières. Il apprécie particulièrement les taillis sous futaies riches en sous-arbrisseaux (myrtilles…) ou en ronces, les sous-bois et les lisières riches en arbrisseaux porteurs de ses principales ressources alimentaires… Mais on peut également le trouver dans d'autres milieux tels que les parcs, les jeunes plantations, les régénérations aulnaies rivulaires. En revanche, il n’aime pas les peuplements purs de résineux qui ne lui offrent pas de possibilité de se nourrir et de se loger correctement.


Répartition géographique :

Il est répandu dans le nord de l'Asie Mineure et sur le continent Européen, jusqu’à 1600 à 1800 mètres d’altitude.En Europe, son territoire s’étend de la façade atlantique jusqu’à la Volga, à l’Est ; et de la péninsule Ibérique jusqu’aux grandes plaines des Pays-Bas et du nord de l'Allemagne. Le Muscardin se rencontre seulement dans le Sud de la Grande-Bretagne et, en Scandinavie, dans quelques îles danoises ainsi que dans la partie méridionale de la Suède. Il est absent d’Irlande et des îles de la Méditerranée.En France, il est surtout répandu dans la moitié Est, (et est absent de Corse.)En Alsace, peu d’études scientifiques ont été faites et le statut de cette espèce patrimoniale est encore mal connu. Sa répartition semble très ponctuelle, ce qui est caractéristique des espèces très spécialisées. Le Muscardin semble relativement abondant dans les sous-bois buissonneux des Vosges, dans les bras des bords du Rhin et dans le Ried Centre Alsace.



Statut :

Au niveau Européen, le Muscardin est inscrit en Annexe IV de la Directive « Habitat Faune Flore » et en annexe III de la Convention de Berne.En France, il est strictement protégé et figure sur les Liste Rouges de la Nature Menacée en France avec la mention « « quasiment menacé ».En Alsace, comme en France d’ailleurs, le manque d’étude appropriée ne nous permet pas de dire quel est le statut de l’espèce mais la disparition de son habitat ainsi que les menaces qui pèse sur ce dernier nous encourage à une très grande vigilance.Prédateurs naturels.En raison de la faible hauteur de son nid (surtout l’hiver), le muscardin est particulièrement vulnérable. Ses prédateurs sont nombreux : rapaces nocturnes (Chouette chevêche, Chouette effraie, Chouette Hulotte, Hibou grand-duc, Hibou moyen duc, Hibou petit duc…), carnivores (Belette, Renard…) et Sanglier.

Menaces :

Du fait de sa grande discrétion, de ses mœurs nocturnes et des milieux spécialisés qu’il fréquente, le Muscardin passe facilement inaperçu et à probablement toujours été rare. Même si on ne peut pas dire qu’il est menacé directement par l’homme, il n’en reste pas moins une espèce fragile et sensible aux activités humaines portant atteinte à son habitat. Ainsi certaines pratiques sylvicoles constituent une menace indirecte mais bien réelle pour l'espèce :
- développement des plantations de monocultures d'épicéa
- élimination des vieux arbres
- nettoyage des sous-bois et élimination des ronciers et des plantes riches en baies et en fruits…



Mesures de protection :

Toutes les actions qui permettront de maintenir ou de restaurer les milieux forestiers riches en essences diversifiées et en strates arbustives et herbacées seront les bienvenues pour le Muscardin. De même, le maintien ou la restauration d’effets de lisières, riches en arbustes pourvoyeurs de nourriture peut également s'avérer intéressant .La préservation des arbres à cavités est également importante. La pose de nichoirs dans les secteurs dépourvus d’arbres âgés peut palier à ce manque mais ne doit pas être une excuse à l’arrachage des vieux arbres ou des arbres morts.


Indices de présence :

Nid :
construction très typique, en boule d'une dizaine de centimètres de diamètre, généralement composée de deux sortes de matériaux soigneusement entrelacés, rassemblé à partir des éléments dont l’animal dispose dans son environnement :
- à l’intérieur : feuilles, herbes, écorces découpées en fines lanières
- à l’extérieur : plusieurs couches de feuilles entières, souvent mortes, parfois fraîches, (feuilles de chêne, noisetier, hêtre, érable, charme...).D’un diamètre de 6 à 10 cm, les nids sont situés dans un entrelacs de végétation entre 1 mètre et 2,50 mètres du sol, principalement dans les buissons bas, les massifs de ronces, les tas de bois, les trous d'arbres, les nichoirs à oiseaux. Parfois le Muscardin peut réaménager un ancien nid de Lérot ou de Troglodyte mignon, voire une aire de rapaces à 20 mètres du sol ! Les nids ne sont pas attachés à la végétation qui le porte (à la différence du nid du Rat des Moissons). L'ouverture, latérale, n'est jamais apparente. Cependant, si l'animal quitte précipitamment sa cachette, l’ouverture est visible.



Reliefs de repas :

Le muscardin a une façon bien à lui d’ouvrir les noisettes : les traces de dents, si fines, ne sont pas visibles, ainsi la bordure intérieure du trou est lisse et son contour est régulier, presque circulaire.

Crottes :

Elles sont indiscernables des crottes d'autres rongeurs de même taille (mulots, campagnol...)
Revenir en haut Aller en bas
http://corsica-nature.discutfree.com
 
Muscardin
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» muscardin sur la réserve de Trébédan près de Dinan
» Souris, rats et cobayes.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Corsica Nature :: Les mammifères-
Sauter vers: