Corsica Nature

oiseaux,mammifères,poissons,réptiles,amphibiens, forum Hermanni de CORSE,végétaux
 
AccueilPortailGalerieFAQRechercherCalendrierS'enregistrerConnexion

Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» incendie d'une maison plaine de péri le 23.03.2018
Dim 6 Mai - 0:55 par murphi6666

» Ayouthaya
Mer 7 Mar - 1:24 par murphi6666

» la ferme tropicale
Mar 6 Mar - 17:07 par murphi6666

» Comme exploiter et s'enrichir sur la connerie humaine
Mer 21 Fév - 16:00 par murphi6666

» http://www.free.fr/
Lun 5 Fév - 17:16 par murphi6666

» La Chasse aux sangliers (75kgs)en CORSE
Mar 30 Jan - 6:59 par murphi6666

» tophatter.com
Lun 29 Jan - 22:47 par murphi6666

» les guignoles de l'info
Mar 23 Jan - 21:16 par murphi6666

» macron piége a cons !
Ven 12 Jan - 20:52 par murphi6666

» https://www.bresser.de/-Optiques divers
Ven 12 Jan - 12:42 par murphi6666

» La fin du Denti en Corse
Jeu 4 Jan - 21:20 par murphi6666

» La pêche de nuit en bateaux (CORSE)
Ven 1 Déc - 17:12 par murphi6666

»  Daiwa Tanacom 1000 E
Lun 9 Oct - 0:00 par murphi6666

» Déformation de la langue Française
Mar 5 Sep - 18:37 par murphi6666

» Les cigognes de Marrakech
Dim 9 Juil - 19:43 par murphi6666

» Place jemaa al fna
Dim 9 Juil - 19:40 par murphi6666

» Locations attentions aux arnaques
Dim 9 Juil - 19:10 par murphi6666

» Le Maroc (sommaire )
Dim 9 Juil - 18:49 par murphi6666

» La prostitution au Maroc
Dim 9 Juil - 18:45 par murphi6666

» Le Maroc
Dim 9 Juil - 18:44 par murphi6666

Navigation
Portail
Index
Membres
Profil
FAQ
Rechercher


LA FAUNE D’EUROPE
CLIQUEZ SUR LE LIEN

Descriptifs-des-Oiseaux-d-EUROPE

Les-sous-especes-de-CORSE
Les-poissons-de-France
Les-mammiferes-de-France
Reptiles-et-Amphibien
Forum-de-la-tortue-d-hermann Corse
Les-insectes
FLORE DIVERS







Partagez | 
 

 Mulot

Aller en bas 
AuteurMessage
murphi6666
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1326
Age : 58
Localisation : corse du sud ( a voté ! )
Date d'inscription : 25/01/2007

MessageSujet: Mulot   Mar 13 Mar - 14:44


Le Mulot : Apodemus sylvaticus

Famille :muridae*

Ordre :rongeurs

Longueur
:
9,5 à 11 cm

Poids :15 à 30 g

Pelage gris
:
brun à brun foncé, dessous gris blanc à blanchâtre

Longévité :
18 à 20 mois maximum, souvent moins d'un an



Le Mulot diffère des souris par ses oreilles, ses yeux et ses pattes postérieures plus grands. Il diffère également du Mulot à collier (très proche) par sa taille inférieure, le collier jaunâtre faible ou absent (plus long que large et jamais complet), le nombre inférieur d’anneaux sur la queue, qui est foncée dessus et claire dessous. Son pelage est gris-brun dessus, plus ou moins roussâtre, avec des flancs brun-jaunâtre. Le dessous du corps est blanchâtre, souvent pas nettement délimité (voir Mulot à collier). Albinisme du bout de la queue chez environ 31 % des sujets dans certaines populations. Mélanisme et albinisme partiels connus. Les jeunes ressemblent beaucoup aux souris, mais ils n’ont pas l’odeur typique de celles-ci. Le pelage des juvéniles est gris-brun dessus et gris-blanc dessous. Mues printemps et automne (France). Mue post-juvénile (ventrale à dorsale à 5-7 semaines).Le Mulot est nocturne mais aussi diurne (jusqu’à 2 heures avant le coucher du soleil et après l’aube) en été. En été, les femelles gestantes et allaitantes sont actives toute la journée par petites périodes. En hiver, elles le sont surtout à l’aube et au crépuscule, au maximum après la tombée de la nuit. L'activité est réduite par clair de lune, humidité et froid. Les mâles sont plus actifs que les femelles.

Mensurations :

La tête et le corps mesurent entre 97 et 110 mm (mâles entre 86 et 103 mm, femelles entre 81 et 103 mm).
La queue mesure généralement entre 69 et 115 mm. Le Mulot possède 130 à 180 anneaux sur la queue.
Le poids varie de 13 à 27 g (maximum pour les femelles 24 à 30 g en fin de gestation).
Le Mulot possède16 dents.


Indices de présence :

Les crottes du Mulot sont plus grandes que celles des Souris (3 à 5 mm de long). Il tient les graines entre ses pattes antérieures pour les ronger et laisse les glumes. On observe des traces de dents au bord des trous percés dans les noisettes. Il mange les carpelles des fruits de l’églantier et néglige la chair. Il ouvre les coquilles d’escargots à la base de leur spire. Le Mulot fait des provisions sous les troncs renversés, dans des fentes, des terriers, un vieux nid d’oiseau.



Empreintes :

Elles sont rarement visibles. Le Mulot possède 4 doigts et 5 orteils (un peu plus grandes que celles de la Souris domestique et du Campagnol roussâtre).

Habitat :

On trouve le Mulot des les bois, les champs, les jardins, les broussailles, les haies, les bosquets, les parcs et les dunes. On le rencontre jusqu’à 2 500 m en montagne. Il s’adapte à des milieux très variés. Il confectionne un nid en feuilles, mousse, herbes déchiquetées, souvent dans un terrier (plus profondément en hiver). Le Mulot creuse des terriers comportant une chambre et un grenier. Pendant la reproduction, les mâles adultes partagent souvent un terrier dans les champs de céréales. Les nids collectifs sont fréquents en hiver (probablement occupés par des mâles et des femelles).
Le domaine vital du Mulot est variable selon le milieu et le sexe. Il est plus vaste dans les champs qu’en forêt. Les 2 sexes peuvent se déplacer loin. Certains sujets parcourent régulièrement plus de 2 Km chaque nuit. La densité de population est de 0,25 individus au100/ha. Il existe des variations annuelles régulières : stable en été, accroissement en automne, chute en hiver et au printemps. La surface du domaine vital augmente avec la maturité sexuelle, Il est probable que les mâles se dispersent toute l’année, les femelles surtout en automne hiver.


Régime alimentaire :

Le régime alimentaire du Mulot est varié, les proportions des différents éléments changent selon leur disponibilité. Beaucoup de graines, jeunes plantes, plantes adventices des cultures, bourgeons, fruits mous et secs, champignons, mousses, escargots, arthropodes, vers de terre. Beaucoup de graines d’arbres en hiver. Au printemps et en été, il consomme des chenilles, mille-pattes, bourgeons, pousses. Il existe des différences de régime selon le sexe et l’âge. Apprécie le maïs doux, le blé, l’avoine et les mûres.


Reproduction :

Elle a lieu de mars à octobre (pic en juillet/août) parfois toute l’année. Le tractus génital régresse en hiver. Les jeunes nés précocement peuvent se reproduire la même année. Ceux nés ultérieurement se reproduiront l’année suivante. La gestation dure de 19 à 20 jours, plus longue durant la lactation (implantation différée). Généralement, 1 à 2 portées annuelles (jusqu’à 4) de 4 à 7 petits (2-9: variable selon la région et peut-être la saison). La femelle possède 4 paires de tétines (3 abdominales, une axillaire). Les jeunes naissent nus et aveugles. Ils ont un poids de 1 à 2 g. Le sevrage survient au bout de 18 à 22 jours. Seule la femelle s’en occupe.

Sociabilité :

En hiver, les domaines vitaux se chevauchent. En été, le domaine vital des mâles dominants est plus grand (1,6 à 2,4 ha) et recouvre ceux de plusieurs mâles dominés et de femelles. Les femelles défendent un territoire de reproduction.

Comportement – Communication :


Le Mulot pousse des cris aigus et émet des signaux ultrasonores pendant les disputes. Les mâles émettent des ultrasons pendant la copulation et les jeunes jusqu’à l’âge de 24 jours. Il possède des glandes sébacées à l’angle de la bouche et sur les lèvres. Les mâles et femelles ont des glandes préputiales / clitoridiennes. Les glandes caudales des mâles sont plus grosses chez les plus vieux et les plus grands que chez les petits sujets. L'odorat et l'ouïe sont fins. Le Mulot est Insensible à la lumière rouge et infrarouge, comme le blaireau par exemple (on peut aisément l’observer avec une lampe recouverte d'un plastique rouge transparent).Le Mulot est très agile. Il peut faire de grands bonds s’il est poursuivi (jusqu’à 80cm). Il peut grimper sur les arbres. La peau de la queue est fragile et elle peut se détacher quand on saisit l’animal par cet appendice. Le Mulot souffre de la pollution de son milieux notamment pour ceux vivant en forêt : on a trouvé 1,14 ppm de plomb et 1,66 ppm chez ceux du bord des routes. Il peut être empoisonné par des grains traités: augmentation de 68 fois de la teneur en flieldrine dans les tissus et de 11 fois pour le mercure. Des expériences de dépaysement ont été menées : 100 % de retours à 336 mètres et 50 % à 663 mètres. Pourrait s’orienter d’après le champ magnétique. Se nourrit parfois au-dessus du sol (par exemple dans un vieux nid d’oiseau).



Revenir en haut Aller en bas
http://corsica-nature.discutfree.com
 
Mulot
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Corsica Nature :: Les mammifères-
Sauter vers: