Corsica Nature

oiseaux,mammifères,poissons,réptiles,amphibiens, forum Hermanni de CORSE,végétaux
 
AccueilPortailGalerieFAQRechercherCalendrierS'enregistrerConnexion

Sujets similaires
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» Pêche du bord a la canne
Jeu 8 Nov - 23:30 par murphi6666

» La Seriole a la traîne (Corse)
Jeu 8 Nov - 23:20 par murphi6666

» La pêche de nuit en bateaux (CORSE)
Jeu 8 Nov - 23:15 par murphi6666

» Dorade coryphène a la traîne lente
Jeu 8 Nov - 23:10 par murphi6666

» Broumégeur (anti-requins)
Lun 5 Nov - 13:04 par murphi6666

» Baignade et pêche interdite à Ajaccio
Lun 5 Nov - 1:09 par murphi6666

» Le sébaste-chèvre ou rascasse du fond
Lun 5 Nov - 0:51 par murphi6666

» Les beaux-yeux
Lun 5 Nov - 0:40 par murphi6666

» Le requin grisé
Dim 4 Nov - 14:08 par murphi6666

» Le cernier
Jeu 25 Oct - 19:47 par murphi6666

» Wikimedia Foundation
Lun 22 Oct - 1:48 par murphi6666

» Sondeur Lowrance
Dim 14 Oct - 18:03 par murphi6666

» Pêche a la palangre
Lun 30 Juil - 12:21 par murphi6666

» La pêche aux calmards
Sam 7 Juil - 14:12 par murphi6666

» Chapon , congre
Dim 1 Juil - 15:41 par murphi6666

» La pêche au treuil
Ven 22 Juin - 17:52 par murphi6666

» le racisme en Corse
Lun 18 Juin - 23:01 par murphi6666

» incendie d'une maison plaine de péri le 23.03.2018
Dim 6 Mai - 0:55 par murphi6666

» Ayouthaya
Mer 7 Mar - 1:24 par murphi6666

» la ferme tropicale
Mar 6 Mar - 17:07 par murphi6666

Navigation
Portail
Index
Membres
Profil
FAQ
Rechercher


LA FAUNE D’EUROPE
CLIQUEZ SUR LE LIEN

Descriptifs-des-Oiseaux-d-EUROPE

Les-sous-especes-de-CORSE
Les-poissons-de-France
Les-mammiferes-de-France
Reptiles-et-Amphibien
Forum-de-la-tortue-d-hermann Corse
Les-insectes
FLORE DIVERS







Partagez | 
 

 Lapin de Garenne

Aller en bas 
AuteurMessage
murphi6666
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1339
Age : 59
Localisation : corse du sud ( a voté ! )
Date d'inscription : 25/01/2007

MessageSujet: Lapin de Garenne   Mer 14 Mar - 16:43



Le Lapin de garenne : Oryctolagus cuniculus

Famille : Leporidae

Ordre : Lagomorphes

Longueur : 34 à 50 cm

Poids : 1200 à 2500 g

Pelage : gris brun, allant jusqu'au noir, dessous blanchâtre

Longévité : 9 ans maximum



Description :

Plus petit que le Lièvre brun, oreilles plus courtes, noires au bord supérieur. Pelage gris brun ou moins foncé allant jusqu’au noir (dessus) dessous blanchâtre, marque rousse sur la nuque. Queue brun foncé dessus, blanche dessous. Les mâles muent en septembre octobre. Les femelles ont la tête plus longue et plus fine que celle des mâles qui ont les joues plus larges (détails souvent peu visibles).



Indic:

Crottes brun foncé, très visibles (diamètre 712 mm) ressemblant beaucoup à celles du Lièvre brun, souvent groupées et alors très nombreuses (déposées par les membres d’une colonie). Elles servent au marquage du territoire par le mâle dominant qui laisse sur elles la sécrétion de ses glandes anales. Gratis (terre grattée et mise à nu) surtout aux limites du territoire (creusés par le mâle dominant mesurent environ 3-10 cm de profondeur et 515 cm de long il y dépose souvent une ou plusieurs crottes, à côté plutôt que dedans). Aux alentours des terriers d’un groupe familial (dont l’ensemble est appelé garenne), la végétation herbacée est souvent très rare ou a mime disparu, rongée en permanence. Les terriers sont creusés dans un talus, en terrain sec leur entrée mesure de 10k 50cm de diamètre selon qu’ils sont vieux ou non, et plus ou moins fréquentés. Coulées visibles dans la végétation elles relient la garenne aux gagnages (des crottes sont dispersées le long de ces passages). Empreintes (dans la neige) comme celles du Lièvre brun mais plus petites et disposées pareillement (postérieures c. 4 x 2,5 cm). Flans le nord-est de l’Écosse, le Lapin se comporte comme le Lièvre et s’abrite plutôt dans un gîte que dans un terrier.


Régime :

Il est varié et variable selon la flore locale. En hiver, écorces et tiges d’arbrisseaux et sous-arbrisseaux, graminées et bulbes. Au printemps, pousses de plantes herbacées (surtout graminées). Consomme aussi des plantes cultivées céréales, chou et fait des dégâts dans les plantations forestières. Quand Sa densité est forte, empêche certains végétaux de se reproduire normalement et les fait disparaître. Consommation quotidienne d'un adulte 200 à 500 g de nourriture verte.


Longévité :

Elle est de 9 ans au maximum. la mortalité annuelle moyenne est de 30 %.

Sociabilité :

Vit en couple si la densité est faible, sinon forme des groupes familiaux comprenant 1 à 5 mâles et 1 à 6 femelles avec un mâle et une femelle dominants. Les groupes familiaux comptent jusqu’à 20 adultes. Les mâles dominants effectuent presque tous les accouplements et les femelles dominantes occupent les meilleurs emplacements pour creuser leurs rabouillères. Tous les membres du groupe défendent la partie centrale de la zone d’activité principale, mais plusieurs groupes peuvent se partager un gagnage. Les sujets dominés des 2 sexes vivent au bord du domaine familial

Communication :

Le Lapin est silencieux, sauf cris aigus de détresse. Il tape du pied s’il est effrayé (c’est peut-être — signal pour les congénères présents au voisinage). Les odeurs jouent un rôle très important et permettent d’identifier le sexe, l’appartenance au groupe, l’âge et le statut social, l’activité sexuelle. Les glandes de Harder, inguinales. Anales et mentonnières ont des dimensions et une activité différentes selon le sexe. Territoire marqué avec l’urine, les crottes et la sécrétion des glandes mentonnières. La femelle marque l’entrée de la rabouillère avec de l’urine. Le mile asperge la femelle avec de l’urine avant la copulation. Le marquage odorant est particulièrement intensif en période de reproduction. Odorat très fin. Ouïe et vue bonnes.


Comportement :


Crépusculaire et nocturne mais également diurne là où il n’est pas dérangé par l’homme. Le champ visuel est de 360°. Ils se déplacent par petits bonds, mais coure rapidement s’il est poursuivi et cherche refuge dans un terrier. Présent en France dans toutes les régions (Corse incluse) manque au-dessus de 1 400 m d’altitude. Ses prédateurs Renard, Fouine, Belette, Putois, Hermine, chiens errants, Hibou grand-duc, Aigle. Autres causes de mortalité : trafic routier, chasse (gibier très recherché), brûlage et broyage des chaumes.


Les maladies :

Coccidiose et surtout myxomatose. Le virus de la myxomatose a été introduit en France en 1952 et, à l’époque, a fait disparaître au moins 90 % des Lapins de garenne (99 % localement). Depuis, la maladie est endémique, certains Lapins ont acquis une résistance naturelle qui explique le maintien de l’espèce. Le Lapin myxomateux devient aveugle car sa tête se couvre de boursouflures purulentes. Le virus de la myxomatose est transmis par des puces, moustiques et par contact direct des sujets au terrier. L’animal meurt au bout de 12 à 28 jours environ selon la souche virale qui l’a atteint. La myxomatose est la plus virulente en été et au début de l’automne. Le taux de mortalité en nature est de 50 à 70 % des sujets affectés. Pour remplacer le Lapin de garenne raréfié par cette maladie, on a introduit en Italie, Espagne et France des lapins américains (surtout Sylvilagus floridanus) résistants au virus (depuis 1953 et surtout 1975). Le Lapin de Floride (S. floridanus) a un pelage gris brun, la nuque roussâtre et les pattes blanchâtres, la queue est blanche dessous. Il mesure de 30 à 40 cm. Il pèse de 900 à 1800g. Il ne creuse pas de terriers. La femelle a de 3 à 4 portées annuelles de 4 ou 5 (1 à 9) petits.

Revenir en haut Aller en bas
http://corsica-nature.discutfree.com
 
Lapin de Garenne
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» qui aurait une idée
» Elevage de lapin, quelle race prendre?
» Le lundi perdu à Tournai et le fameux Lapin du Lundi parjuré
» Lapin simplement
» Foin et lapin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Corsica Nature :: Les mammifères-
Sauter vers: