Corsica Nature

oiseaux,mammifères,poissons,réptiles,amphibiens, forum Hermanni de CORSE,végétaux
 
AccueilPortailGalerieFAQRechercherCalendrierS'enregistrerConnexion

Sujets similaires
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
Navigation
Portail
Index
Membres
Profil
FAQ
Rechercher


LA FAUNE D’EUROPE
CLIQUEZ SUR LE LIEN

Descriptifs-des-Oiseaux-d-EUROPE

Les-sous-especes-de-CORSE
Les-poissons-de-France
Les-mammiferes-de-France
Reptiles-et-Amphibien
Forum-de-la-tortue-d-hermann Corse
Les-insectes
FLORE DIVERS







Partagez | 
 

 Captivité et menaces

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
murphi6666
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1413
Age : 58
Localisation : corse du sud ( a voté ! )
Date d'inscription : 25/01/2007

MessageSujet: Captivité et menaces   Sam 13 Juin - 0:17

Captivité :

La détention de cette espèce est autorisée jusqu'à 6 individus adultes en demandant une Autorisation d'Elevage d'Agrément (AEA) à la Direction des Services Vétérinaires de votre département. L'appartenance à une association est vivement souhaitée par le Ministère. Au-delà de ce nombre de 6 adultes il est nécessaire d'obtenir un Certificat de Capacité (CDC). La vente est interdite, le don est autorisé (des registres d'Entrées/Sorties sont à tenir à jour et un formulaire de déclaration simple de cession est à fournir avec la tortue pour tracer son itinéraire en cas de cessions successives. Si la tortue a un numéro d'enregistrement CITES il doit être fourni également avec la cession de l'individu comme tous les documents relatifs au passé de la tortue.

La vente d'individus sauvages vivants ou morts est interdite, de même que la vente d'œufs sauvages vivants ou morts. Les individus issus de l'élevage (parents nés en captivités) sont autorisés à la vente sous certaines conditions de régularisation administrative.
Les prélèvements dans la nature sont interdits, de même que les relâchers.

Certains relâchers à titre scientifique (et sous contrôle gouvernemental et dans des espaces isolés et surveillés) sont effectués dans le Var en France. Le relâcher sauvage de tortues par des particuliers représente un sérieux problème dans la lutte pour la protection de cette tortue. En effet, les deux espèces Testudo hermanni et Testudo boettgeri étant souvent mélangées dans les élevages amateurs non encadrés par les associations, les individus issus d’élevages ne peuvent pas, en l'état actuel, être utilisés pour le repeuplement car ils constituent une pollution génétique affectant lourdement la biodiversité. De plus des germes pathologiques peuvent être propagés lors de relâchers dans des zones où sont présents des groupes de tortues n'ayant jamais été mis en présence de ces germes, avec pour conséquence de possibles épidémies décimant les populations naturelles. Ces problèmes surviennent même lors de relâchers scientifiques d'animaux pourtant effectués dans les meilleures conditions et avec de très longues préparations (parfois plusieurs années). Le relâcher des animaux dans la nature par des particuliers, accidentellement ou avec de bonnes intentions, compromet donc de façon très grave la survie des populations sauvages. Il est préférable de donner un individu à une association plutôt que le relâcher.

En complément de cette lois voté, concernant la prédation je rajouterai : le renard, les corvidés, le rat, le sanglier ou cochons a l'état sauvage , mais la plus importante est l’humain avec ces lois qui la rend fragile et lui donne de la plus valus .....

Ennemis :

Autrefois, les tortues de Hermann (ainsi que les cistudes) étaient consommées dans les monastères le vendredi, car elles n’étaient pas considérées comme de la viande mais assimilées à des poissons.

Cette tortue a pour principaux ennemis :

* la dégradation de son habitat
* l'extension des cultures agricoles et de l'urbanisme dans les communes ou l’espèce est représentée.
* les véhicules motorisés ou pas (routes nationales et départementales, chemins forestiers)
* les incendies et écobuages annuels
* les roto broyeurs utilisés par les agriculteurs qui n'ont aucun scrupule et ceux utilisés par les services de la voirie préventivement contre les incendies , par les propriétaires de terrain, et bien souvent sans aucun respect pour la faune présente .
* la prédation animal sauvage et domestique
* le trafic et le prélèvement d'individus par les touristes et par les habitants
* le relâcher d'individus par des acheteurs dépassionnés et par les habitants
* la future ligne de TGV qui va littéralement séparer en deux parties différentes le Massif des Maures
* l'élevage mal géré ou mal encadré
* la malfaisance humaine
* la méconnaissance des besoins d'une tortue



_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://corsica-nature.discutfree.com
 
Captivité et menaces
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quelles mesure pour sauver les orques résidentes
» Les troubles du comportement des perroquets en captivité
» Règlementation sur la garde en captivité
» La captivité sauvera-t-elle le bécasseau spatule ?
» Menaces contre un chat

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Corsica Nature :: Reptiles et Amphibiens :: Forum de la tortue d'Hermann(Corse)-
Sauter vers: